Business Plan Collaboratif

HOW TO OPEN A HERBORISTRY

pexels-pnw-production-8490110

Le logiciel qui réalise votre business plan en deux clics

logo 1 (1)

Le logiciel qui réalise votre business plan en deux clics

0%

COMMENT OUVRIR UNE HERBORISTERIE

Le marché des plantes médicinales estimé à des milliards d’euros et est en pleine croissance. Cette croissance est renforcée par une perte de confiance dans la médecine moderne. Ce phénomène incite de plus en plus de personnes à utiliser les plantes à des fins médicinales.

Le marché de l’herboristerie offre donc une alternative à la médecine conventionnelle. Il est donc intéressant que vous vouliez conquérir une part de ce marché en croissance constante. Cependant, exercer en tant que naturopathe à base de plantes nécessite beaucoup de préparation.

Il est donc important de se poser les bonnes questions en amont.

QUELLES SONT LES COMPÉTENCES ET QUALITÉS REQUISES POUR OUVRIR UNE HERBORISTERIE ?

L’exercice de l’herboristerie demande des compétences et des qualités particulières.

Tout d’abord, la passion et la connaissance des propriétés préventives et cicatrisantes des plantes sont essentielles. De cette façon, vous pouvez guider vos clients vers les meilleurs produits. Avant de se lancer dans l’herboristerie, il est conseillé d’avoir quelques connaissances préalables sur la culture, la récolte et la conservation des plantes, d’avoir un sens commercial et de savoir présenter clairement un argumentaire de vente solide.

Être sympathique, souriant et pouvoir s’exprimer confortablement sont des atouts indéniables. Ne négligez pas l’organisation et la rigueur. En fait, qu’il s’agisse de commander des plantes ou de faire l’inventaire, vous devez connaître les chiffres. Après tout, en tant qu’entrepreneur, vous avez besoin de certaines compétences en gestion, en marketing et en comptabilité. En effet, cela garantit votre succès herboristerie.

FAUT-IL OBLIGATOIREMENT UN DIPLÔME POUR OUVRIR UNE HERBORISTERIE ?

Non, il n’est pas nécessaire d’avoir un diplôme pour ouvrir une herboristerie car ce métier n’est pas reconnu par l’état.

Cependant, sachez que certains diplômes et formations préparent au métier d’herboriste, tels que :

  • Formation phytosanitaire proposée par l’Ecole Botanique de Paris
  • Formation en Herbologie, Produits Naturels et Nutrition, Ethnobotanique proposée par l’Ecole Lyonnaise des Plantes Médicinales et des Savoirs Naturels
  • Formation à la connaissance et à l’utilisation des plantes aromatiques et médicinales dispensée par l’Ecole Bretonne d’Herboristerie
  • Diplôme d’Etat de Docteur en Pharmacie
  • Diplôme Universitaire de Phytothérapie et Aromathérapie

Sachez qu’il vous sera plus facile de démarrer cette activité si vous avez une expérience professionnelle dans le domaine de l’herboristerie.

QUELLES ASSURANCES POUR COUVRIR UNE HERBORISTERIE ?

Nous vous recommandons fortement de souscrire à différentes assurances pour protéger votre Herboristerie.

Tout d’abord, il y a Auto Insurance Pro qui vous permet d’assurer votre voiture Herboristerie. Cela s’applique, par exemple, aux véhicules de livraison (si vous proposez ce service).

En tant que vendeur professionnel, nous vous recommandons de souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle (RC PRO). Cette protection vous couvre en cas de dommage à un tiers lié à votre herboristerie. Par exemple, si une jardinière tombe d’une étagère sur un client, vous êtes protégé.

Nous avons également une assurance multirisque entreprise qui couvre les risques tels que l’incendie, le vol, les dégâts des eaux et autres actes de vandalisme. Il aide également à protéger les fournitures, le stockage et les fournitures telles que les huiles essentielles et les épices.

N’oubliez pas de souscrire une assurance de protection et de remboursement qui peut vous aider. Cette dernière assure les frais de justice en cas de litige avec un client ou un fournisseur.

Enfin, vous pouvez vous prémunir contre les dommages liés aux sinistres entraînant une perturbation totale ou partielle de vos activités.

QUELLE EST LA RÉGLEMENTATION POUR UNE HERBORISTERIE ?

Pour ouvrir l’herboristerie, vous devez suivre certaines règles.

Avant toute chose, il est important de connaître le décret européen n° 2006-352 du 20 mars 2006. Cet article définit les conditions de licence pour la vente de compléments alimentaires. Cependant, les ventes de plantes peuvent être considérées comme un complément marketing.

Ensuite, vous devez prendre connaissance du décret 2008-841 du 22 août et de l’article D 4211-12 de la loi de santé publique. En effet, il existe une liste de plantes “exemptées” qui sont autorisées à la vente générale.

Rappelons que le décret n°2008-839 stipule que les plantes médicinales inscrites à la Pharmacopée peuvent être commercialisées en tant que compléments alimentaires. Il est permis de les mélanger et de les vendre, ainsi que de les vendre sous forme de doses uniques ou de sachets préemballés ou remplis de capsules.

Enfin, en ce qui concerne les huiles essentielles, il est important de se tenir au courant du décret.

FAUT-IL RÉDIGER UNE ÉTUDE DE MARCHÉ POUR OUVRIR UNE HERBORISTERIE ?

Oui, vous devez rédiger une étude de marché pour ouvrir un herboriste. Dans cette étape, découvrez la demande pour de telles activités dans votre région. Cette étude recueille les informations les plus importantes qui nous permettront de définir notre stratégie en fonction des résultats obtenus.

  • Quelles sont les épices et les plantes médicinales les plus consommées dans cette région ?
  • Existe-t-il une demande spécifique de plantes médicinales dans cette zone géographique ?

Développer des études de marché peut vous aider à battre la concurrence.

  • Quelles sont les forces des naturopathes concurrents de la région, quelles sont vos faiblesses ?
  • Comment allez-vous l’utiliser pour augmenter votre avantage concurrentiel ?

FAUT-IL RÉDIGER UN BUSINESS PLAN POUR OUVRIR UNE HERBORISTERIE ?

Oui, je recommande fortement de rédiger un business plan pour démarrer votre herboristerie. Le business plan vous permettra de mieux comprendre le marché des plantes médicinales. Une fois votre stratégie définie, vous êtes prêt à faire évoluer votre herboristerie.

De plus, ce document vous aidera à définir votre stratégie de communication pour accroître votre notoriété et augmenter vos ventes.

  • Qu’en est-il de votre marché aux herbes local ?
  • Quelles stratégies adopter pour rendre l’herboristerie plus rentable ?

Un plan d’affaires permet de prédire la rentabilité future de l’herboristerie. De cette façon, vous pouvez estimer votre budget de départ.

  • Combien de temps faudra-t-il pour que votre herboristerie atteigne l’équilibre ?
  • Quelle marge pouvez-vous prévoir pour votre entreprise d’herboristerie ?

Après tout, ce document est essentiel pour recevoir des subventions des institutions financières. Les partenaires financiers tels que les banques sont plus susceptibles d’accorder des prêts en fonction de votre business plan.

QUEL EST L’EMPLACEMENT IDÉAL POUR UNE HERBORISTERIE ?

Avec l’aide d’une étude de marché, nous pouvons maintenant déterminer l’emplacement géographique le plus stratégique pour ouvrir notre herboristerie.

Idéalement, il est logique de le placer dans une zone à fort trafic. Par exemple, vous pouvez nommer des zones commerciales, des zones piétonnes, etc. et dans la ville. Choisissez un emplacement avec peu ou pas de conflit.

En fait, avoir des concurrents directs à proximité peut entraîner une perte de part de marché importante. Il est également important de localiser les commerces à proximité des grands axes de circulation pour assurer visibilité et accessibilité.

Le stationnement et les transports en commun à proximité sont à envisager.