Business Plan Collaboratif

HOW TO OPEN A BULK GROCERY

pexels-anna-shvets-3962285

Le logiciel qui réalise votre business plan en deux clics

logo 1 (1)

Le logiciel qui réalise votre business plan en deux clics

0%

COMMENT OUVRIR UNE EPICERIE VRAC

Zéro déchet, pas d’emballage, vrac… toutes ces expressions veulent dire la même chose, le processus est le même quel que soit le type de produit vendu (cosmétique, mercerie, fruits ou légumes). Les consommateurs peuvent utiliser leurs propres contenants. Ce que vous vendez et peut être retourné. C’est une démarche écologique, économique et éthique qui a le vent en poupe !

Vous avez toujours rêvé d’ouvrir une épicerie vrac ou encore zéro déchet, alors lisez attentivement ce manuel. Pour réussir dans ce genre de projet, il faut de la motivation et de la méthode.

Cet article décrit les principales étapes qui caractérisent la création d’une entreprise d’épicerie en gros.

Effectuer une étude de marché avant d’ouvrir une épicerie vrac

Avant de plonger tête baissée dans un projet, il est important de mener une étude de marché pour votre activité hors emballage. Cela vous permet non seulement d’évaluer si une activité au niveau du site prévu a un potentiel commercial, mais cela vous permet également de définir votre stratégie commerciale et les ventes prédictives pour la valorisation.

Pour ce faire, il est nécessaire de mener des recherches approfondies sur les tendances du secteur, de se plonger dans le positionnement commercial des concurrents et d’analyser le comportement futur des clients.

L’étude de marché devrait commencer par examiner les habitudes des consommateurs et les tendances actuelles de l’industrie. L’objectif de cette partie est de vous aider à comprendre les enjeux à résoudre et à identifier les segments de marché les plus porteurs.

Pour démarrer une épicerie vrac, vous devez vous demander :

  • Quel est l’état de l’industrie ? : est-elle en croissance ou en décroissance ? Pour quelle raison ?
  • Quelles sont les catégories de produits qui se vendent le mieux, les personnes qui marchent le moins ?
  • Quels sont les défis les plus courants pour les propriétaires de magasins sans boîte ?
  • A combien s’élève le panier moyen ?
  • Comment les ventes sont-elles réparties entre les différentes catégories de produits ?

Typologie du marché du zéro déchet

Selon un rapport de l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie de l’Ademe, cela fait plusieurs années que les efforts pour minimiser les déchets font l’objet d’un « mouvement » au sens du concept et du nom. Le « zéro déchet » séduit de plus en plus de monde.

Le mouvement se développe et s’étend depuis près d’une décennie et la France ne fait pas exception par rapport à d’autres pays. Le zéro déchet, c’est faire ses courses sans emballage, composter, éliminer les objets et produits à usage unique ou inutiles, voire remplacer certains cosmétiques et articles ménagers par des produits basiques.

De plus en plus de Français se tournent vers ce type de commerce, des produits de qualité, éthiques et respectueux de l’environnement. Le zéro déchet n’est pas qu’une tendance, il est adopté par des centaines de nouvelles personnes chaque année. Si vous songez à vous lancer, c’est maintenant votre chance !

Ouvrir une épicerie de vente en vrac : le contexte réglementaire

Pour créer une entreprise sans emballage, aucun diplôme n’est requis, mais le commerçant a l’obligation d’être inscrit au Registre du Commerce et des Sociétés. Nous sommes également tenus de respecter les normes d’hygiène des installations et diverses réglementations liées aux compléments frais, nutritifs et diététiques.

On peut également citer l’existence du règlement européen 834/2007, qui énonce diverses réglementations pour les produits biologiques. Plusieurs organismes certificateurs reconnus (Ecocert, Qualité France, Certisud, Qualisud…) sont en charge de la gestion des négociants et importateurs de produits bio. “Le fret en vrac nécessite de parfaites conditions d’hygiène et de sécurité, ce qui limite l’aménagement de l’espace”, précise LSA conso.

Comme les autres installations ouvertes au public, les magasins de gros doivent respecter les normes d’accessibilité pour les personnes handicapées.

Enfin, vous devez connaître et respecter certaines règles propres à votre activité, notamment celles liées aux balances (les balances doivent être vérifiées tous les deux ans par un organisme indépendant agréé) ou à l’adéquation des caisses enregistreuses.

Ouvrir un magasin sans emballage : le choix du concept

Le choix d’un concept est très important pour commencer à concrétiser votre projet de commerce de gros. Vous pouvez trouver différents types de magasins sans emballage :

  • Les grossistes locaux qui ne vendent que des produits locaux ;
  • Magasins bio avec un rayon vrac (presque tous).

Le positionnement commercial doit vous permettre de vous démarquer de la concurrence. Ajustez votre proposition de valeur de concept qui exprime l’ADN d’une épicerie vrac.

Que vous travailliez en indépendant ou que vous rejoigniez un réseau, vous devez considérer les avantages de la franchise même si le maintien de votre indépendance est un gage de liberté et d’autonomie : assistance à l’installation, fournisseurs déjà trouvés, échange de bonnes pratiques, regroupement de moyens de communication spécifiques, formation, etc.

A noter qu’en franchise, plusieurs réseaux de magasins de gros comme Day by Day et Biocoop recherchent des entrepreneurs à rejoindre. Pour plus d’informations, lisez notre guide pour comprendre les étapes pour devenir franchisé.

Recherche d’un local pour votre magasin zéro déchet

Une fois que vous avez décidé du type d’entreprise en vrac que vous souhaitez ouvrir, commencez à réfléchir à l’endroit où la trouver. Ce choix est très important car il aura un impact significatif sur la réussite de votre projet. Les lieux de passage ont l’avantage d’une grande visibilité, mais le coût de location est élevé.

À l’inverse, plus la rue est en retrait, plus il faut d’efforts pour se faire connaître, mais cela vous fait économiser de l’argent sur le loyer. L’emplacement idéal pourrait être quelque part entre un marchand de légumes et un boucher, mais vous ne voudrez peut-être pas que votre magasin soit à côté d’un magasin qui vend exactement le même type de produits. A vous de choisir celui qui vous semble le plus intéressant.

Choix de la structure juridique de votre épicerie vrac

Sélectionnez ensuite le statut juridique de l’épicerie zéro déchet. Il s’agit d’une décision importante qui aura un impact significatif sur votre entreprise. Le choix du statut affecte non seulement directement le système de sécurité sociale, mais aussi la fiscalité de l’entreprise, les démarches administratives et la protection des biens.

Plusieurs statuts sont possibles et doivent être soigneusement étudiés avant de prendre une décision. L’existence d’un plafonnement des ventes n’est pas forcément le bon statut si rien n’interdit d’ouvrir des épiceries vendant des produits en vrac sous le régime des micro-entreprises (anciens indépendants). Il existe également une option d’entreprise individuelle où le directeur et la société partagent la même identité.

Consultez notre guide sur le statut juridique pour plus d’informations.

Le business plan d’un magasin sans emballage

Elaborer un business plan pour ouvrir une épicerie vrac est une étape nécessaire pour toute personne souhaitant ouvrir sa propre structure. Grâce à ce document, notamment les états financiers joints avant de se lancer, l’entreprise peut au moins confirmer sur papier qu’elle est financièrement viable.

Mais le business plan ne sert pas seulement à évaluer la rentabilité de votre entreprise. Cet exercice est également précieux pour les entrepreneurs car il les oblige à considérer en détail tous les aspects du démarrage d’une entreprise et les guide pour quantifier avec précision les fonds nécessaires au démarrage d’une entreprise.

Aussi, rappelez-vous que votre business plan est votre document de référence pour convaincre vos partenaires financiers de vous suivre dans cette aventure. Il est systématiquement réclamé par les banques, les investisseurs institutionnels et les pouvoirs publics.

En termes simples, le business plan d’une épicerie vrac se compose de deux parties :

  • Une section écrite utilisée pour présenter le projet et mettre en évidence ses avantages
  • La partie quantifiée, la prévision financière est utilisée pour mettre en évidence les besoins de financement de l’entreprise et sa rentabilité potentielle

Cet exercice peut sembler intimidant, surtout si vous n’avez jamais rédigé de business plan et que vous ne savez pas comment procéder. Veuillez noter qu’il existe une solution. Par exemple, vous pouvez utiliser notre logiciel de business plan collaboratif en ligne.

L’utilisation d’un logiciel pour créer un business plan d’épicerie vrac présente plusieurs avantages :

  • Le logiciel prend en charge les calculs et produit les prévisions annuelles des états financiers (compte de résultat, bilan, tableau des flux de trésorerie, calcul de l’équilibre financier, etc.).
  • Vous serez guidé à travers des instructions pour chaque partie et un modèle de plan d’affaires prédéfini.
  • Les documents professionnels sont formatés et prêts à être envoyés aux conseillers bancaires.

Si ce type de solution vous intéresse, vous pouvez vous inscrire ici et essayer gratuitement le logiciel.