Business Plan Collaboratif

COMMENT OUVRIR UN MAGASIN D’OPTIQUE

pexels-gustavo-fring-5621842

Le logiciel qui réalise votre business plan en deux clics

logo 1 (1)

Le logiciel qui réalise votre business plan en deux clics

0%

COMMENT OUVRIR UN MAGASIN D’OPTIQUE

L’optique est un domaine très dynamique en raison du vieillissement de la population et l’un des marchés les plus dynamiques qui attire de nombreux entrepreneurs.

Vous souhaitez ouvrir un magasin de lunettes ? Vous avez frappé à la bonne porte !

Cet article propose des conseils sur les quatre étapes critiques que vous devez suivre pour mener à bien votre projet.

Étude de marché dans le secteur de l’optique

Pour ouvrir un magasin d’optique en règle, il est important de réaliser au préalable une étude de marché dans le secteur afin de vérifier la viabilité économique du projet et de définir la stratégie commerciale à appliquer.

L’étude de marché est un moyen de comprendre le comportement d’achat futur des clients, les tendances les plus importantes de l’industrie et le paysage concurrentiel. Pour vous assurer que votre emplacement projeté est financièrement viable, vous devez vous poser entre autres les questions suivantes :

  • Quels sont les besoins oculaires de chaque tranche d’âge ?
  • Le profil démographique de la population vivant à proximité de la zone de plantation laisse-t-il présager un potentiel commercial intéressant
  • Quels sont les critères pris en compte lors du choix d’un opticien ? Disponibilité, prix, conseil taille, etc.
  • A quelle fréquence vos clients achètent-ils ? Quel est votre budget ?
  • Combien de concurrents sont déjà basés dans la ville que vous proposez ?
  • Vos concurrents sont-ils des magasins indépendants ou des chaînes de magasins ?
  • Le marché local est-il suffisamment vaste pour accueillir de nouveaux entrants ?
  • Comment allez-vous vous différencier de vos concurrents et établir votre position sur le marché local ?
  • Atteindre vos objectifs commerciaux ? Comment communiquez-vous pour y parvenir ?

Le marché de l’optique en France

De nombreux facteurs expliquent le dynamisme du secteur de l’optique, notamment l’augmentation de la myopie, le vieillissement de la population, l’omniprésence des médias connectés et les problèmes de santé croissants.

En 2019, la taille du marché dépassait les 7,5 milliards d’euros avec un peu plus de 12 750 points de vente. De plus, le nombre de magasins a augmenté de 37 % au cours des 10 dernières années. Mais ces bons chiffres entraînent une surpopulation commerciale.

La concurrence est rude et les opticiens doivent se différencier avec des concepts innovants et une identité forte. De plus, nous en augmentons le nombre pour nous diversifier, comme la vente d’appareils auditifs et de produits connexes. De nombreux sites proposent des lunettes de vue et des lentilles de contact à des prix très attractifs (jusqu’à 70% moins chers qu’en magasin)

La libéralisation du marché de l’optique sur internet a accru la concurrence et accru la pression sur les prix. Aussi, l’entrée en vigueur de plafonds de frais optiques pris en charge par les mutuelles (470 euros pour les verres simples, 850 euros pour les verres complexes, 150 euros pour les montures, tous les deux ans au lieu d’une fois par an) est entrée en vigueur.

Bien que les marges bénéficiaires des opticiens demeurent stables, elles ont eu un fort impact sur l’industrie. Ce secteur est principalement partagé par quatre types d’acteurs :

Travailleurs indépendants non connectés : près de la moitié des magasins du secteur, mais seulement un quart des ventes totales.

Groupement mixte : Magasins appartenant au même groupement d’achat, tels que Optic 2000, Krys, Atol. Ils représentent 35 % des opticiens et génèrent près de 30 % des ventes de l’industrie.

Réseaux de franchisés : Les plus connus sont Alain Afflelou et Générale d’Optique. Ils représentent moins de 20 % des concessions, mais près de 30 % du marché de l’optique à valeur faciale.

Mutuelles : Il s’agit de réseaux d’optométristes agréés où les mutuelles négocient les prix et fixent les conditions de rémunération. Ces distributeurs représentent moins de 10% du marché de l’optique.

Sous quel statut juridique ouvrir un magasin d’optique ?

La prochaine étape dans le démarrage d’une entreprise d’optique consiste à choisir un statut juridique pour votre entreprise. Il s’agit d’une étape essentielle car il s’agit d’une décision qui affecte à la fois la vie professionnelle et personnelle.

En effet, le choix du statut juridique implique entre autres :

  • Mode d’imposition des sociétés : impôt sur les sociétés ou impôt sur le revenu
  • Votre régime social en tant qu’administrateur : régime indépendant ou régime général
  • Votre responsabilité vis-à-vis de la dette de l’entreprise : limitée ou illimitée sur les cotisations
  • Démarches administratives pendant et après la préparation

Consultez notre guide du statut juridique pour vous aider à choisir le meilleur statut pour votre projet.

Rédiger le business plan d’un magasin d’optique

Elaborer un business plan pour ouvrir un magasin d’optique est une étape nécessaire pour toute personne souhaitant ouvrir sa propre structure. Grâce à ce document, notamment les états financiers joints avant de se lancer, l’entreprise peut au moins confirmer sur papier qu’elle est financièrement viable.

Mais le business plan ne sert pas seulement à évaluer la rentabilité de votre entreprise. Cet exercice est également précieux pour les entrepreneurs car il les oblige à considérer en détail tous les aspects du démarrage d’une entreprise et les guide pour quantifier avec précision les fonds nécessaires au démarrage d’une entreprise.

Aussi, rappelez-vous que votre business plan est votre document de référence pour convaincre vos partenaires financiers de vous suivre dans cette aventure. Il est systématiquement réclamé par les banques, les investisseurs institutionnels et les pouvoirs publics.

En termes simples, le business plan de votre magasin d’optique se compose de deux parties :

  • Une section écrite utilisée pour présenter le projet et mettre en évidence ses avantages
  • La partie quantifiée, la prévision financière, est utilisée pour mettre en évidence les besoins de financement de l’entreprise et sa rentabilité potentielle

Cet exercice peut sembler intimidant, surtout si vous n’avez jamais rédigé de business plan et que vous ne savez pas comment procéder. Veuillez noter qu’il existe une solution. Par exemple, vous pouvez utiliser notre logiciel de business plan collaboratif en ligne.

L’utilisation d’un logiciel pour créer un business plan de magasin d’optique présente plusieurs avantages :

  • Le logiciel prend en charge les calculs et produit les prévisions annuelles des états financiers (compte de résultat, bilan, tableau des flux de trésorerie, calcul de l’équilibre financier, etc.).
  • Vous serez guidé à travers des instructions pour chaque partie et un modèle de plan d’affaires prédéfini.
  • Les documents professionnels sont formatés et prêts à être envoyés aux conseillers bancaires.

Si ce type de solution vous intéresse, vous pouvez vous inscrire ici et essayer gratuitement le logiciel.

Réunir le financement nécessaire pour ouvrir un magasin d’optique

Une fois votre plan d’affaire de magasin d’optique mis en place, vous pouvez passer à la dernière étape du démarrage de votre entreprise d’opticien-lunettier : la collecte de fonds.

Tout d’abord, il faut savoir que démarrer une entreprise d’opticien sans apport n’est pas simple. En effet, même si une banque peut financer une partie de l’achat de matériel ou de stocks, nous demandons un don minimum. A titre indicatif, l’apport personnel exigé par un franchiseur pour ouvrir un magasin d’optique varie généralement entre 30 000 € et 130 000 €.

Maintenant que la question du don de soi est résolue, vous devriez envisager les différentes options de financement disponibles pour réunir le montant d’argent dont vous avez besoin pour ouvrir votre entreprise :

  • Banques et institutions financières ;
  • Plateforme de financement participatif
  • Installation publique
  • Soutien à l’entrepreneuriat

Pour plus d’informations sur chacune de ces options, consultez notre guide pour financer le démarrage de votre entreprise.