Business Plan Collaboratif

COMMENT OUVRIR UN BAR A TAPAS

pexels-malidate-van-784633

Le logiciel qui réalise votre business plan en deux clics

logo 1 (1)

Le logiciel qui réalise votre business plan en deux clics

0%

COMMENT OUVRIR UN BAR A TAPAS ?

La France est à l’heure espagnole depuis de nombreuses années. En effet, les bars à tapas sont de plus en plus populaires en France. Alliant goûter, convivialité et esprit de vacances dans l’imaginaire collectif, les tapas sont faciles à préparer et bénéfiques pour les restaurateurs.

Vous souhaitez ouvrir un bar à tapas ? vous êtes au bon endroit !

Cet article décrit les principales étapes nécessaires à la création d’un bar à tapas.

Effectuer l’étude de marché d’un bar à tapas

La première étape pour ouvrir un bar à tapas est de faire une étude de marché. Le but est de vérifier la rentabilité du projet à l’emplacement prévu. Pour ce faire, nous devons analyser en détail : les tendances de l’industrie, les attentes futures des clients et ce que nos concurrents proposent au niveau régional.

Marché français des bars à tapas

Concept originaire d’Espagne, le bar à tapas fait fureur en France. Ce nombre en France a quadruplé ces dernières années.

Lieu d’échanges et de partage dans une ambiance conviviale, les bars à tapas sont très prisés des Français pour un afterwork entre collègues ou un apéritif entre amis. Originaires d’Andalousie il y a des décennies, les tapas sont des repas légers servis avec un verre de vin ou de bière traditionnellement, les banderilles, les variétés de mini brochettes, les platillos, les mini assiettes de tranches de légumes ou de viande, les cazueritas, les cassolettes en terre cuite, les croquettes, les variétés de mini chapelure.

Les tapas se commandent en multiples tapas à partager sur la table. Plats idéaux pour l’apéritif, une tradition incontournable dans les foyers français. D’ici fin 2023, plus de 95 % des ménages prendront un apéritif au moins une fois par semaine. Le mouvement du snacking explique que les tapas soient aussi moins chers pour les consommateurs, expliquant leur popularité croissante alors que les factures moyennes des restaurants diminuent (Les Echos de la Franchise).

En 2013, ce marché du snack pesait 45 milliards d’euros et représentait plus de 7 milliards de portions. Carrefour lance son propre bar à tapas et de grandes enseignes agroalimentaires développent des produits de type tapas (Marketing PGC).

Typologie du marché des bars à tapas

La plupart des bars à tapas français sont indépendants. Plusieurs franchises ont tenté de se développer sur le marché, mais la plupart ont fermé depuis.Parmi eux, Casa del Campo qui compte sept adresses en France, et Tapalocas, qui propose une carte de tapas à prix unique.

Tendances futures du marché du bar à tapas en France

Les tapas suivent les tendances gastronomiques mondiales. C’est pourquoi des tapas végétariennes et “saines” sont développées pour accompagner le mouvement de l’alimentation saine.

Il existe également un nombre croissant de tapas chics et sophistiquées qui utilisent des ingrédients de première qualité. Les tapas sont servis par de nombreux chefs renommés, dont le Tapas Bar d’Hélène Darroze, le Pintxo Restaurant d’Alain Dutournier et le B.A.T (Bar à Tapas) de YarivVerby.

Quelques aspects de la réglementation des bars à tapas

Si vous souhaitez ouvrir un bar à tapas, vous devez suivre les mêmes règles que n’importe quel autre restaurant. Il est donc essentiel que les bars à tapas aient au moins un membre du personnel ayant suivi une formation en hygiène alimentaire.

L’inscription auprès de la Direction de la Protection Civile est également requise lors de l’installation. D’un point de vue sécurité et hygiène, un certain nombre de normes doivent être respectées : Normes sanitaires (Ordonnance 852/2004 du 29 avril 2004 relative à la sécurité sanitaire, Ordonnance du 21 décembre 2009 relative au stockage des denrées périssables) et Normes générales de sécurité des installations (conception installations, installations électriques, ustensiles de cuisine, etc.).

Les tapas sont généralement accompagnées d’un verre de vin, de bière ou de sangria, donc une licence pour vendre des boissons alcoolisées est également requise. Si vous ne servez que de la bière, du vin ou d’autres boissons dont la teneur en alcool est inférieure à 18°, un « permis de petit restaurant » suffit. Vous devez également acheter une “grande licence”.

Consultez notre guide des licences de restaurant pour plus d’informations.

Recherche d’un local pour votre bar à tapas

Après avoir fait des recherches sur le marché des bars à tapas, je dois trouver un local. Nous vous recommandons de choisir une propriété dans un quartier achalandé, idéalement dans une rue passante. Il est également important de considérer les installations proches de vos clients cibles.

Si vous ciblez les jeunes travailleurs qui veulent se détendre après le bureau, c’est une bonne idée de le placer près du quartier des affaires. Assurez-vous également que les bars à tapas sont facilement accessibles, que ce soit en voiture ou en transports en commun.

Enfin, une autre option consiste à reprendre des bars à tapas déjà éprouvés. Bénéficiez des installations déjà équipées et de la clientèle existante.

Choix de la structure juridique de votre bar à tapas

La prochaine étape dans le démarrage d’un bar à tapas consiste à déterminer le statut juridique de votre entreprise.

Ce choix n’est pas sans conséquence, d’autant plus qu’il affecte la fiscalité de l’entreprise, le système d’avantages sociaux en tant que dirigeant et l’endettement de l’entreprise.

Pour choisir votre statut juridique dans les meilleures conditions, prenez le temps de vous renseigner sur les différentes options qui s’offrent à vous.

Pour cela, merci de vous référer à notre guide du statut juridique.

Le business plan d’un bar à tapas

Il est alors temps de rédiger le business plan de votre bar à tapas : ce document détaillé, incluant vos objectifs à moyen terme, sera indispensable lors de la recherche de financement.

Schématiquement, un business plan de bar à tapas se compose de 2 parties :

  • une section quantitative qui met en évidence le besoin financier et la rentabilité potentielle du projet
  • un écrit servant à présenter le projet et à mettre en évidence ses avantages de manière logique

Si vous n’êtes pas familier avec la rédaction d’un plan d’affaires et que vous ne savez pas comment le faire, vous pouvez utiliser notre logiciel de business plan collaboratif.

L’utilisation de notre logiciel de business plan collaboratif présente plusieurs avantages :

  • Vous recevez des instructions écrites avec des instructions détaillées et des exemples pour chaque partie du plan
  • Vous pouvez vous inspirer de modèles de plan d’affaires pré-écrits
  • Vous pouvez facilement faire vos prévisions financières en laissant le logiciel s’occuper des aspects comptables pour vous
  • Vous recevez un document professionnel, formaté et prêt à être envoyé à votre banque

Si vous êtes intéressé par ce genre de solution, vous pouvez essayer gratuitement notre logiciel