Business Plan Collaboratif

Business Plan Software

  • en English
  • Business Plan Software

  • en English
  • Financial Forecaster

  • en English
  • COMMENT DEVENIR PROTHESISTE ONGULAIRE

    pexels-thirdman-7652055-1

    Le logiciel qui réalise votre business plan en deux clics

    logo 1 (1)

    Le logiciel qui réalise votre business plan en deux clics

    0%

    COMMENT DEVENIR PROTHESISTE ONGULAIRE

    Un nail designer, également connu sous le nom de prothésiste ongulaire est un expert de la beauté des mains et des pieds. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce métier a le vent en poupe. De plus en plus de femmes et d’hommes veulent un look parfait jusqu’au bout des ongles et font régulièrement appel à un nail designer pour le nail art.

    Envie de vous lancer dans le monde du bonheur et de vous spécialiser dans l’onglerie indépendante, alors cet article est fait pour vous. Selon votre statut de micro-entrepreneur, vous pouvez retrouver toutes les réglementations et informations liées à ce métier.

    Prothésiste ongulaire auto entrepreneur : les renseignements clés

    Avant de nous plonger dans le travail d’un prothésiste ongulaire, voici quelques informations importantes que vous devez connaître pour devenir un micro-entrepreneur :

    • Le code APE correspondant est généralement 9602B, qui fait référence aux soins esthétiques.
    • Le Centre de Compétence pour les Procédures des Entreprises est la Chambre de Commerce (CM).
    • Le plafond de vente à ne pas dépasser est de 72 500 €.
    • Les cotisations sociales représentent 22% du chiffre d’affaires.
    • Les prix moyens des services varient de 30 € à 70 € selon le type de service.

    Comment s’inscrire pour débuter son activité en auto entrepreneur prothésiste ongulaire ?

    La participation au micro-entrepreneuriat ne doit pas être prise à la légère. Certaines démarches obligatoires doivent être franchies et certaines normes doivent être respectées pour que l’activité soit exercée de manière rentable, sereine et légale. Regardons de plus près ce qu’il en est.

    Prérequis

    Avant de démarrer une entreprise de prothésiste ongulaire, de penser à l’équipement et de s’inscrire en tant qu’entrepreneur indépendant, il est essentiel de réaliser une étude de marché complète et précise. Cela vous permet de définir votre potentiel d’activité, vos chances de succès dans votre zone cible par rapport à vos concurrents, votre prix souhaité, vos clients potentiels, etc. ;

    Ensuite, vous devez établir un budget de réserve qui tient compte de plusieurs critères tels que l’équipement, les installations, les véhicules, le personnel, la communication et la visibilité pour évaluer les coûts de démarrage de nouvelles activités. Cela vous donnera une idée de la rentabilité de votre projet.

     Au niveau de l’investissement matériel, il faut acquérir quelques outils spécifiques comme des lampes UV, des repose-mains, des limes, des gels, des huiles et solvants, des vernis.

    En tant que prothésiste ongulaire indépendant en ce qui concerne les besoins humains, vous travaillez certainement seule au début. Au fur et à mesure que votre entreprise se développe, vous devrez peut-être ajouter un ou plusieurs experts pour vous aider à gérer vos clients et à fournir le meilleur service possible. Dans ce cas, vous devez réfléchir à où et comment les recruter et comment les rémunérer.

    Enfin, lorsque vous vous lancez dans une telle activité qui représente un investissement financier particulier, vous devez élaborer un business plan pour étayer vos prétentions lors d’une demande de prêt ou d’une rencontre avec d’éventuels partenaires financiers.

    S’inscrire sur Pole Auto entrepreneur

    Bien que le modèle du travailleur autonome offre de nombreux avantages comptables et une réglementation simplifiée, leprothésiste ongulaire autonome doit franchir certaines étapes obligatoires pour exercer en tant que tel.

    La première étape est la déclaration d’auto-entreprise. Il s’agit d’une démarche simple et rapide en ligne sur le site de l’URSSAF. Vous pouvez également définir des activités et choisir entre des versements de dons mensuels ou trimestriels et des prélèvements automatiques. Le prothésiste ongulaire indépendant exerce une activité manuelle.

    La deuxième étape est l’inscription à la Chambre des Métiers et du Commerce et l’inscription au Registre des Métiers (RM). Si vous vendez des produits pour les ongles (vernis, limes…), vous devez également vous inscrire au RC par l’intermédiaire de la Chambre de Commerce.

    La formation pour devenir prothésiste ongulaire

    Il existe deux types de prothésistes ongulaires : celles qui ne font que du stylisme et celles qui font aussi de la manucure.

    Dans le premier cas, la loi stipule qu’aucun diplôme ou qualification particulière n’est requis. Pourtant, c’est une bonne idée de connaître les bases du stylisme.

    En revanche, leprothésiste qui souhaite réaliser des manucures doit être titulaire d’un CAP esthétique et soins de la personne ou d’un diplôme équivalent ou supérieur inscrit au RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles). Notez que certaines CM peuvent refuser d’inscrire des manucures sans CAP.

    Règles d’hygiène et clients à risques

    La manucure des ongles peut entraîner des infections. Le prothésiste doit donc suivre des règles d’hygiène strictes.

    • Désinfectez tout l’équipement (poussoirs à cuticules, repose-mains, etc.) entre les clients.
    • Nettoyer et stériliser le matériel et les surfaces (tables, chaises, fauteuils, sols, etc.).
    • N’utilisez pas plusieurs fois le même fichier, préférez les fichiers individuels.
    • Lavez et désinfectez vos mains aussi régulièrement que possible.

     Si le coiffage des ongles est inoffensif pour la santé, il peut entraîner des complications comme des douleurs, des déformations des ongles, des infections. Ainsi, le styliste ongulaire se réserve le droit de refuser certains profils de clientes “vulnérables” :

    • Les mineurs de moins de 16 ans car leurs ongles ne sont pas encore complètement développés.
    • Clients portant des chapeaux ou allergiques à certains produits nécessaires aux personnes handicapées.
    • Passagers souffrant d’infections fongiques ou d’autres maladies des ongles.

    Les qualités et les compétences requises

    Comme mentionné précédemment, un prothésiste ongulaire indépendant doit posséder un certain nombre de compétences techniques spécifiques. Elle doit également posséder de bonnes qualités humaines pour mettre les clients à l’aise et leur faire passer un bon moment.

    Pour devenir prothésiste ongulaire, vous devez maîtriser différentes techniques et être familier avec les produits que vous utilisez. Certaines étapes de pose sont délicates et demandent de la dextérité manuelle. L’application du vernis doit être parfaite et le dessin et la décoration des ongles demande beaucoup de soin.

    Une certaine attention aux détails et au traitement est également requise pour obtenir un résultat professionnel et sans faille. Un prothésiste ongulaire souriant, à l’écoute et accessible doit être animé d’un véritable flair artistique pour créer des décorations tendances et créatives.

    Le concepteur d’ongle doit également prêter attention aux allergies et aux traitements du client.Il n’est pas recommandé de poser des ongles sur des personnes hospitalisées, même si elles souffrent de diabète.Le contact direct et endommagé avec les toxines contenues dans les produits utilisés peut entraîner une déformation, une fragilité et même une fragilité des ongles.

    Il doit avoir une bonne sensation tactile. Devenir styliste ongulaire à domicile nécessite plus que de posséder une voiture, il faut voyager et marcher des dizaines de kilomètres chaque jour.

    Lieu d’exercice

    Travailler de manière indépendante ouvre de nombreuses possibilités pour le lieu de travail de la manucure.

    • Ouvrir votre propre salon : Bien qu’il soit parfaitement possible de choisir d’ouvrir votre propre salon ou salon de manucure, votre statut de travailleur indépendant n’est peut-être pas le mieux adapté à l’occasion. La raison principale est qu’il est soumis à des plafonds de vente qui peuvent ne pas suffire à couvrir les différents frais occasionnés par le bien (loyer, décorations, ameublement, travaux éventuels, etc.).
    • Travailler comme prothésiste itinérant : Dans ce cas, vous pouvez servir à domicile, des clients, des instituts de beauté, des barbiers, des ongleries, des missions ponctuelles, des salons, des marchés, des salons événementiels, etc.