Business Plan Collaboratif

COMMENT CRÉER UNE MICRO CRECHE

pexels-nicolas-foster-14887693

Le logiciel qui réalise votre business plan en deux clics

logo 1 (1)

Le logiciel qui réalise votre business plan en deux clics

0%

COMMENT CRÉER UNE MICRO-CRÈCHE

La micro-crèche fait référence à une structure d’accueil collectif pour les enfants de moins de six ans. La particularité est que la capacité est limitée.

L’accueil est assuré par une équipe de professionnels travaillant dans des locaux spécialement aménagés pour assurer le bien-être et la sécurité des enfants.

Sachez également que l’admission des petits enfants dans les petites crèches est soumise à des règles particulières d’ouverture, de fonctionnement, de financement public et de respect des normes de qualité et de sécurité.

Quelles compétences pour ouvrir une micro-crèche ?

Pour concrétiser le projet d’ouverture d’une micro-crèche, il faut acquérir un certain nombre de compétences dans les domaines suivants :

  • Espace petite enfance pour assurer le bien-être des enfants
  • Analyse socio-économique et démographique pour mener une analyse des besoins
  • Architecture pour concevoir et contrôler les travaux sur site
  • Juridique, comptable et de gestion pour gérer efficacement votre entreprise

Nous vous recommandons également de vous entourer de professionnels compétents dans votre domaine.

Faut-il un diplôme pour ouvrir une micro-crèche ?

Contrairement aux garderies traditionnelles, les fondatrices et les gestionnaires de micro-garderies ne doivent pas nécessairement détenir un diplôme spécial dans le domaine de la petite enfance. Cependant, 40% de l’équipe de direction doit être familiarisée avec une industrie spécifique. Pour ouvrir une micro-maternelle, vous devez enregistrer les profils suivants :

  • Une personne technique responsable de la mise en place. Ce dernier doit être titulaire d’un diplôme en médecine, en puériculture ou en éducation de la petite enfance.
  • Vous devez également avoir au moins 3 ans d’expérience professionnelle.
  • Personnel qualifié ayant au moins 3 ans d’expérience en tant qu’assistante maternelle et au moins 2 ans d’expérience en tant qu’assistante maternelle ou CAP Petite Enfance.

Il est donc possible d’ouvrir une micro-crèche sans diplôme, pourvu qu’il n’y ait pas d’intervention directe auprès des enfants, il faut savoir ce qu’on peut faire.

Quelle est la réglementation pour ouvrir une micro-crèche ?

En fait, vous pouvez ouvrir une micro-crèche dans votre appartement, votre maison ou votre salle commune. Cependant, le lieu doit être conforme aux règles de sécurité des établissements recevant du public. L’installation doit être confortable (ventilée, chauffée, bien éclairée) et adaptée aux jeux, aux repas et au repos des enfants, ainsi que :

  • S’assurer contre les risques existants
  • Posséder une aire de jeux extérieure
  • Mains courantes, radiateurs, prises et protections électriques de plus de 1,30 m de hauteur
  • Fenêtres à moins de 90 cm du sol
  • Avoir un appareil ou un jouet conforme
  • Avoir une poignée de porte adaptée à la taille de votre enfant

De plus, les règles ci-dessus concernant le personnel de la micro-crèche doivent également être respectées. L’accord préalable doit être obtenu auprès du président du conseil départemental.

Enfin, un Médecin de la Protection Maternelle et Infantile (PMI) visite l’établissement pour s’assurer que les conditions de confort, d’hygiène et de sécurité sont respectées.

Quelles autorisations faut-il pour l’ouverture d’une micro crèche ?

Certains permis doivent être obtenus après avoir effectué les travaux nécessaires. Parmi eux se trouvent :

  • Avis du Conseil consultatif sur la sécurité et l’accessibilité
  • Décision d’ouverture au public par le maire de la commune où se situe l’installation
  • Signaler à la Protection Civile si les repas sont préparés sur place
  • Une attestation ou un permis d’exploitation peut alors être demandé au Président du Conseil Départemental

Quelles assurances pour ouvrir une micro-crèche ?

Même avec le plus grand soin, le risque d’accident existe toujours. En cas d’accident, l’organisateur sera tenu pour responsable. C’est pourquoi il est si important d’avoir la bonne assurance.

L’assurance responsabilité civile professionnelle RC Pro couvre les dommages causés à autrui dans le cadre des activités professionnelles. Elle est obligatoire pour toutes les professions réglementées.

L’assurance des installations qui comprend toutes les garanties nécessaires pour protéger vos micro-jardins contre les dommages. Certaines de ces garanties comprennent des garanties incendie, des garanties neige, des garanties anti-vandalisme et des garanties antieffraction.

Il y’a également l’assurance protection juridique professionnelle. Cela vous apportera une assistance en cas de litige avec un tiers. En outre, le contrat couvre les frais de défense de l’assuré, y compris les frais d’avocats et de professionnels devant les juridictions civiles, administratives, de contrôle ou pénales.

Il existe également une assurance contre les pertes d’exploitation qui peut couvrir les ventes perdues et couvrir les coûts fixes tels que les taxes, le loyer, les salaires des employés et les intérêts sur les prêts.

Vous pouvez vous référer à la Convention Multirisque Entreprise. Celle-ci comprend toutes les garanties citées ci-dessus et propose diverses garanties optionnelles adaptées à votre domaine d’activité.

Enfin, depuis janvier 2016, il existe une complémentaire santé collective obligatoire pour tous les salariés. Par conséquent, financez votre entreprise à vos employés sur une base réciproque.

Faut-il rédiger un business plan pour ouvrir sa micro-crèche ?

Oui, ce document vous guidera à chaque étape du projet. En fait, comme toute entreprise, le démarrage d’une micro-crèche nécessite une phase approfondie de planification stratégique.

L’étape d’élaboration du business plan de la micro-crèche vous permet de recueillir les informations dont vous avez besoin pour mettre en œuvre les bonnes stratégies pour créer une entreprise rentable. Sans cette documentation, vous risquez de prendre des décisions risquées qui pourraient mettre en péril la santé financière de votre micro-crèche.

De plus, un business plan vous permet de rester sur la bonne voie avec vos objectifs économiques et financiers. De plus, vous connaîtrez les moyens nécessaires pour atteindre le même objectif. En outre, les projections financières de la micro-crèche fournissent des indicateurs précieux de la rentabilité des micro-crèches. Par exemple, dans ce document, vous pouvez voir la gamme de vente possible de la micro-crèche.

Identifiez également les coûts associés à la gestion des soins de micro-crèche lors de la création de projections financières. Cela fournit des informations précieuses sur la rentabilité potentielle des futures succursales.

Enfin, un business plan vous permet de présenter votre projet de micro-crèche à des investisseurs potentiels. Le budget initial d’une micro-crèche est souvent de plusieurs milliers d’euros. Par conséquent, les entrepreneurs doivent souvent trouver du financement pour les micro-crèches, mais les investisseurs doivent être certains de la valeur et du potentiel de rentabilité du projet avant de pouvoir prêter. C’est un business plan bien rédigé qui peut leurs donner cette information.

Quelle pédagogie choisir pour sa micro-crèche ?

La pédagogie appliquée est un argument commercial fort pour les entreprises du secteur de l’éducation. Les parents sont particulièrement préoccupés par les avantages que leurs enfants retireront de l’école. Ces services reposent principalement sur des projets éducatifs de micro-crèche.

Par conséquent, il est logique de choisir une approche éducative en micro-crèche qui favorise : le développement naturel, le développement de l’individualité et la confiance en soi de chaque enfant. Il a également tout ce qui concerne la socialisation des enfants. Il s’agit d’apprendre à respecter les autres et à vivre ensemble dans la diversité.

Pour y parvenir, votre pédagogie de micro-maternelle doit reposer sur des principes de base. Il s’agit d’accueillir individuellement chaque enfant et ses parents et de répondre aux besoins de l’enfant (besoins affectifs et psychologiques, mais aussi besoins matériels).

La micro-crèche doit également proposer des activités d’apprentissage de la petite enfance qui permettent aux enfants de développer des habiletés motrices, psychologiques et émotionnelles.