Business Plan Collaboratif

COMMENT CREER SON ENTREPRISE DE JARDINIER PAYSAGISTE

pexels-kindel-media-7651941

Le logiciel qui réalise votre business plan en deux clics

logo 1 (1)

Le logiciel qui réalise votre business plan en deux clics

0%

COMMENT CREER SON ENTREPRISE DE JARDINIER PAYSAGISTE
Aimez-vous travailler à l’extérieur et être en contact avec la nature, êtes-vous passionné par le jardinage et envisagez-vous d’en faire votre carrière ? La motivation et la passion sont certes des données importantes, mais elles ne suffisent pas. Se lancer dans l’aménagement paysager est tout à fait possible si l’on a la détermination et la méthode. Pour vous aider à démarrer, cet article présente quatre étapes clés pour gérer une entreprise prospère. Etude de marché, analyse concurrentielle, règlementation pour démarrer l’activité et mise en place du business plan paysagiste. Suivez notre guide !
L’étude de marché avant de créer son entreprise de jardinier paysagiste
Pour démarrer une entreprise d’aménagement paysager ou d’espaces verts, vous devez d’abord effectuer une étude de marché. En fait, la base du développement du projet est l’étude de marché. Non seulement vous pourrez constater l’existence d’opportunités d’affaires au niveau régional, mais vous pourrez également vous renseigner sur les grandes tendances du domaine d’activité et son dynamisme.
En analysant vos concurrents, vous pouvez en savoir plus sur vos offres existantes, les prix que vous pratiquez et bien sûr vos clients (préférences, habitudes et attentes des clients). A partir de cette étude de marché, nous construisons notre positionnement commercial et notre concept en articulant les objectifs que nous souhaitons atteindre, les offres de services que nous souhaitons mettre en place, et les prix que nous pratiquons. Cela vous permet d’estimer les ventes potentielles.
L’analyse sectorielle pour prendre le pouls
L’étude de marché pour démarrer une entreprise d’aménagement paysager/jardinage devrait commencer par une étude approfondie des habitudes de consommation et des tendances actuelles de l’industrie. L’objectif de cette partie est de vous aider à comprendre les enjeux à résoudre et à identifier les segments de marché les plus porteurs. En particulier, vous devez vous poser les questions suivantes :
• Quelle est la situation du secteur ? Est-ce que tu grandis ou est-ce que tu rétrécis ? Pour quelle raison ?
• Quels sont les principaux défis auxquels sont confrontés les acteurs de ce secteur ?
• À quelle fréquence les paysagistes sont-ils embauchés ?
• Les activités sont-elles affectées par les saisons spéciales ?
• Quel est le budget moyen par client ?
• Comment se répartissent les ventes entre la création et l’entretien ?
• Évaluer la demande au niveau de la superficie ?
Une fois que vous avez une meilleure compréhension de l’industrie, il est temps d’examiner le potentiel commercial de votre espace de succursale. L’objectif ici est d’évaluer la taille du marché local et d’identifier les zones potentielles d’implantation.
Avant de démarrer une entreprise d’aménagement paysager, vous devez également vous poser les questions suivantes :
• Combien y a-t-il de logements dans les communes environnantes ?
• Combien de résidences secondaires ?
• Quel est le pourcentage de maisons avec jardin ?
• Quelles sont les caractéristiques démographiques (âge, catégorie socioprofessionnelle, revenu disponible, taux de chômage, etc.) ?
Analyse de la concurrence au niveau de la zone d’implantation
Ensuite, vous devez vous familiariser avec les offres qui existent déjà sur le marché et dans lesquelles vous souhaitez investir :
• Combien y a-t-il déjà d’entreprises d’aménagement paysager ?
• Quels services proposent-ils
• Quel est le pourcentage d’indépendants et de grands groupes ? Avez-vous un réseau de franchises ?
• Quelle est votre politique tarifaire ?
• Combien d’employés avez-vous ?
• Quelles sont vos ventes ?
Après avoir trouvé toutes les réponses, évaluez si le marché est suffisamment grand pour supporter l’arrivée de nouveaux entrants (c’est-à-dire votre entreprise d’aménagement paysager) et déterminez les services offerts, les caractéristiques démographiques et Votre concurrent a déjà fait une offre.
Le marché français de la jardinerie et du paysagisme
En 2017, le chiffre d’affaires des entreprises de paysagisme baisse pour la première fois depuis 2014 (baisse de 3,7 %). Cependant, cette baisse est principalement liée à la baisse de la commande publique dans la région (-7% sur deux ans) et devrait être revue.
En 2017, l’industrie du paysage a réalisé un chiffre d’affaires de 5,14 milliards d’euros et employait 91 800 personnes, dont 65 600 salariés, dans un total de 29 100 entreprises. La plupart de ces entreprises sont de très petites organisations, 64 % étant des entreprises individuelles. Par rapport à un retour aux sources, une recherche d’un lien avec la nature, les Français ont exprimé un besoin de végétal, notamment dans les villes où les bienfaits de la nature sur la santé, l’économie et la qualité de vie ne s’expriment plus. Les travaux de création de jardins et d’espaces verts représentent un peu plus de 55 % du chiffre d’affaires professionnel, le reste provenant des activités d’entretien (entreprises du paysage).
La réglementation concernant les entreprises de jardinier paysagiste
Il n’y a pas de diplôme spécifique requis pour démarrer une entreprise de jardinage. Par contre, la formation professionnelle est toujours la bienvenue. Les pratiques paysagères sont réglementées dans certains cas, notamment lors de l’utilisation de produits phytopharmaceutiques nécessitant la possession d’un certificat individuel “Certiphyto” ou lors de l’utilisation de produits biocides. Dans ce cas, en plus du Certiphyto, il vous faudra également un Certibiocide délivré après une formation auprès d’un organisme certificateur.
De plus, nous abordons également le statut des entreprises paysagistes. Cela varie beaucoup selon l’activité. Les activités principalement agricoles (plantation d’arbres, aménagement paysager, pépinières, horticulture) relèvent de la Chambre d’agriculture. Les activités principalement commerciales (vente de semences, pots, engrais, fournitures de jardin et services d’entretien des parcs et jardins) sont réglementées par la Chambre de commerce. Enfin, les activités principalement artisanales (ex. conception de parcs et jardins par terrassement et maçonnerie) sont couvertes par la Chambre des Métiers. Veuillez noter que la formation doit être complétée avant l’installation dans le cadre du processus manuel.
Le choix du statut juridique pour pouvoir créer une entreprise de jardinier paysagiste
Comme pour toute création d’entreprise, se pose la question du choix d’une forme juridique. La forme juridique de votre entreprise paysagiste a des conséquences importantes pour vous en tant que gérant.
• Régime fiscal des sociétés (impôt sur le revenu ou impôt sur les sociétés)
• Via le régime de sécurité sociale du dirigeant (indépendants ou régime général de sécurité sociale)
• Existence d’une responsabilité limitée
Il est également possible de créer une microentreprise verte, à condition qu’il ne s’agisse pas d’une activité agricole ne pouvant prétendre au statut d’indépendant ou de micro-entrepreneur. Si vous avez un petit travail de jardinage dans un ménage privé, vous pouvez également bénéficier de dispositifs en libre-service.
Dans ce cas, une simple déclaration en ligne en libre-service est requise. Les clients ont droit à un crédit d’impôt pouvant aller jusqu’à 50% du montant payé. Vous pouvez payer par Chèque Emploi Service Universel (CESU). Pour tout savoir sur les différents statuts juridiques et choisir celui qui convient le mieux à votre développement d’entreprise paysagiste, consultez notre guide des statuts juridiques.
Faire un business plan avant de créer une entreprise de jardinier paysagiste
Un plan d’affaires d’aménagement paysager est une étape importante dans le démarrage d’une entreprise d’aménagement paysager. Pour de nombreux entrepreneurs, c’est un tournant qui marque la concrétisation d’un projet. Un business plan paysagiste vous permet de vérifier la faisabilité financière de votre projet et, si nécessaire, d’apporter des ajustements pour augmenter la rentabilité de votre entreprise.
Mais c’est aussi le document qui permet de présenter votre projet professionnel aux banques et partenaires financiers et de les convaincre de vous accompagner dans cette aventure. Il est composé de deux parties.
• Une section écrite utilisée pour présenter le projet et mettre en évidence ses avantages
• La partie quantifiée, la prévision financière, est utilisée pour mettre en évidence les besoins de financement de l’entreprise et sa rentabilité potentielle
Cet ensemble d’éléments relativement techniques ne doit pas remettre en cause l’importance de produire des documents convaincants. Le but ultime est d’inciter les partenaires financiers à financer le projet. L’élaboration d’un business plan est complexe et risquée et peut être source d’inquiétude, surtout pour les débutants qui n’ont jamais participé à ce type d’exercice.
Mais pas de panique ! Par exemple, vous pouvez utiliser notre logiciel de business plan en ligne tel que celui proposé le Business Plan Collaboratif.
L’utilisation du logiciel pour créer un business plan pour votre entreprise d’aménagement paysager présente plusieurs avantages :
• Le logiciel prend en charge les calculs et produit les prévisions annuelles des états financiers (compte de résultat, bilan, tableau des flux de trésorerie, calcul de l’équilibre financier, etc.).
• Vous serez guidé à travers des instructions pour chaque partie et un modèle de plan d’affaires prédéfini.
• Les documents professionnels sont formatés et prêts à être envoyés aux conseillers bancaires.
Si ce type de solution vous intéresse, vous pouvez essayer gratuitement le logiciel Business Plan Collaboratif en vous inscrivant ici.